Philippe Dana et Frédéric Bonnaud quittent le Mouv’

Anne Demoulin

— 

Joël Ronez, directeur nouveaux médias de Radio France et du Mouv', à la Maison de la radio, à Paris, le 28 août 2013.
Joël Ronez, directeur nouveaux médias de Radio France et du Mouv', à la Maison de la radio, à Paris, le 28 août 2013. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le Mouv’ veut se recentrer sur les jeunes et accorder plus de place à la musique. Le temps accordé à cette dernière va augmenter et devrait occuper 70% de l’antenne, contre 50% actuellement. Une nouvelle stratégie à l’encontre de celle mise en place à l’arrivée de Jean-Luc Hees aux commandes de Radio France.

Trois départs après les fêtes

Le patron de la radio publique avait initialement voulu relancer Le Mouv’ à l’aide de personnalités, comme Philippe Dana ou Frédéric Bonnaud. Ce dernier ne sera plus à l’antenne en janvier avec son programme «Plan B pour Bonnaud».

Philippe Dana et Benoît Bouscarel, qui animaient respectivement le 13h-14h et le 7h-9h, ne seront pas non plus dans la grille après les fêtes, informe également le magazine culturel.

«Touche pas à mon poke»

Joël Ronez, le nouveau patron de la station, veut miser sur la non-linéarité (podcasts, écoute en ligne…). Il veut séduire les jeunes connectés avec des programmes tels que «Touche pas à mon poke», animé par Vincent Glad, l’ex-chroniqueur Web du «Grand Journal».