«Causette»: Les salariés du magazine féminin se mettent en grève

J.M.

— 

La une de novembre 2013 du magazine Causette.
La une de novembre 2013 du magazine Causette. — DR

La rédaction du magazine Causette, «plus féminin du cerveau que du capiton», déclare s’être mise en grève ce vendredi. Dans un communiqué, elle explique: «Aujourd’hui, vendredi 8 novembre, les salarié(e)s de Causette, réunis en assemblée générale, ont voté à l’unanimité la grève à partir de 14h30. En effet, la configuration actuelle de l’équipe (affectée par plusieurs arrêts maladie), les conditions de travail délétères autant que la faiblesse des propositions d’organisation ne permettent pas de réaliser le prochain numéro du magazine.»

Remous autour d’un article sur la prostitution

Cette grève intervient alors que le climat s’est tendu ces derniers jours dans le magazine féminin. Le numéro de novembre contenait un dossier sur la prostitution intitulé «55 raisons de résister à la tentation (pour vous, messieurs)» qui a essuyé de nombreuses critiques portant, entre autres, sur le ton déplacé à l’égard des prostituées.

Le 6 novembre, sur la page Facebook du mensuel, s’étalaient les désaccords au sein de la rédaction. Dans un post, la direction expliquait se positionner «contre la prostitution forcée», mais pour les droits des femmes d’exercer ce métier. Sur la tonalité employée, elle se justifiait: «En choisissant ces “55 raisons”, nous l'avons voulue grinçante, choquante parfois, violente toujours. A l'image de la réalité de ces esclaves du sexe.» Avant de conclure: «Nous assumons nos écrits et ne les regrettons en rien.»

Dans ce même post, la majorité de la rédaction «exprime publiquement son désaccord avec cet article», le considérant «en complète rupture avec la ligne éditoriale du magazine» et «stigmatisant les prostitué(e)s plus que les défendant».