Netflix revendique 40 millions d’abonnés dans le monde

Anaëlle Grondin

— 

Le siège de Netflix à Los Gatos en Californie.
Le siège de Netflix à Los Gatos en Californie. — PAUL SAKUMA/AP/SIPA

Netflix est en pleine forme. La plate-forme de vidéos a annoncé lundi soir qu’elle comptait désormais 40 millions d’abonnés dans le monde, rapporte le New York Times. Soit un tiers de plus qu’il y a un an.

Netflix dépasse HBO

Et avec près de 30 millions d’inscrits aux Etats-Unis, le service fait désormais mieux que HBO, la chaîne payante américaine qui diffuse «Game of Thrones», «True Blood» et proposait «Les Soprano» et «Six Feet Under». L’an dernier, la filiale de Time Warner enregistrait 28 millions d’abonnés. Un symbole important pour Netflix, qui investit massivement dans la production de séries originales comme «Orange is the new black» et «House of cards», lauréat d’un prestigieux Emmy Awards. La société vient donc concurrencer directement la chaîne américaine ces derniers temps. 

Outre la belle progression du côté des abonnements, le chiffre d’affaires de Netflix, fondé en 1997, a bondi de plus de 22% sur un an au troisième trimestre à 1,1 milliard de dollars. L’entreprise, qui pour le moment n’est présente que dans sept pays européens, bénéficie d’une marge de progression importante à l’international, où elle compte 9 millions d’abonnés.

Arrivée en France en 2014?

Netflix, spécialisée à la fois en location de DVD par correspondance et en visionnage de films et séries streaming sur abonnement, pourrait débarquer en France en 2014. Selon la revue spécialisée Satellifax, des négociations sont en cours depuis début septembre avec des ayants-droit français avec, à la clé, l'acquisition de certaines séries télévisées.

L’éventuel déploiement de Netflix dans l’Hexagone est une question récurrente depuis plus d’un an. L’exception culturelle française complique son arrivée. Le géant américain se heurte par exemple en France au cadre imposé par la chronologie des médias, qui ne permet pas d’exploiter un film en SVOD (vidéo à la demande sur abonnement) pendant les trois ans qui suivent sa sortie en salles de cinéma. Un obstacle de taille pour la plate-forme.