«Elle», «Paris Match», etc… La grève chez Lagardère menace la sortie de plusieurs magazines

avec AFP

— 

Page Facebook «Elle»

Les salariés de Lagardère Active sont en grève lundi, alors que doit se tenir dans l'après-midi un Comité de groupe. Un mouvement qui menace la sortie des magazines (Elle, Paris-Match, etc.), a appris l’AFP de sources syndicales.

Le mouvement avait été décidé jeudi après l'annonce de la direction de céder dix titres du groupe, de réorganiser son activité de presse magazine et de négocier un plan social. Les syndicats ont rencontré vendredi Denis Olivennes, le président du directoire de Lagardère Active. Ce dernier a confirmé l'intention de la direction de mettre en place un plan de départs volontaires dans chaque titre, les montants et le nombre de postes concernées étant à négocier.

L’emploi de 570 salariés et pigistes menacé

Les cessions des titres et la réorganisation du groupe concerneraient 350 postes, selon la direction, mais l'emploi serait menacé pour 570 salariés et pigistes, selon les syndicats. Des suppressions de postes sont envisagées au sein des titres phare comme Elle, Paris-Match, JDD et Ici Paris qui, eux, ne sont pas mis en vente.

La direction pourrait donner davantage de précisions sur ce plan lundi après-midi lors de la tenue d'un Comité de groupe extraordinaire, selon un élu du CE.

La sortie de différents titres reste toutefois menacée. «Même si la direction a avancé le bouclage de certains titres, comme Ici Paris, bouclé vendredi soir au lieu de lundi, si la fabrication est en grève, les magazines ne sortiront pas», a expliqué cet élu. Une nouvelle assemblée générale des salariés est prévue à 17h00 ce lundi.