«Courrier International» va licencier 30% de ses effectifs

A.C. avec AFP

— 

Le gouvernement va reporter d'un an l'augmentation des tarifs postaux pour la presse et doubler la part de ses dépenses de communication destinées aux journaux face à la crise, a annoncé vendredi Nicolas Sarkozy en clôturant les états généraux de la presse.
Le gouvernement va reporter d'un an l'augmentation des tarifs postaux pour la presse et doubler la part de ses dépenses de communication destinées aux journaux face à la crise, a annoncé vendredi Nicolas Sarkozy en clôturant les états généraux de la presse. — Hocine Zaourar AFP/Archives

Courrier International va se séparer de 30% de ses effectifs. L’hebdomadaire  appartient au groupe Le Monde. Un plan a été présenté jeudi dernier en Comité d’entreprise. En cause, la décision de la Commission européenne de fermer le site d’information Presseurop, qui présentait une sélection d’articles de la presse européenne. Courrier International en était l’opérateur principal depuis 2009, et recevait à ce titre une subvention annuelle de 2,9 millions d’euros.Dix postes liés à ce site seront supprimés, et douze autres emplois également.

Plan prévu pour 2014

Selon le président du groupe Antoine Laport: «Nous restons en équilibre positif. Ce plan doit nous permettre d'assurer notre développement face à un marché qui se dégrade et de continuer d'investir dans le print et le digital.»

Les licenciements sont prévus pour 2014.