Les journalistes de lexpress.fr et L'Express font la grève des signatures

MEDIAS Plus de noms de journalistes sur le site de lexpress.fr pour protester contre un projet de réorganisation de la direction...

Alice Coffin

— 

Montage réalisé par la SDJ de L'Express pour dénoncer le projet de réorganisation du web...
Montage réalisé par la SDJ de L'Express pour dénoncer le projet de réorganisation du web... — DR

Pas de signatures de journaliste sur lexpress.fr jusqu’au 9 octobre. La rédaction a entamé une «grève des signatures», explique la SDJ (Société des Journalistes) pour dénoncer un projet de réorganisation. Une très large majorité des journalistes font donc retirer son nom des articles publiés sur le site.

Le plan qui doit entrer en vigueur le 21 octobre prévoit une répartition des journalistes entre «40 % de desk, consistant essentiellement en traitement des dépêches» et «60% seulement consacrés à un réel travail journalistique».

Bouleversement du métier de journaliste à L’Express

«Cette réorganisation se fait malgré l’opposition unanime de la rédaction du site, des syndicats et de la SDJ à l’origine d’une motion sur le sujet votée à l’unanimité, détaille la SDJ dans un communiqué. Elle aura un impact important sur la vie personnelle des rédacteurs Web. Elle aura surtout des répercussions immédiates sur la qualité du site et bouleversera à court ou moyen terme le métier de journaliste à L’Express

Les syndicats ont rendu un avis négatif sur ce plan vendredi dernier en comité d’entreprise.

Le site de L’Express doit devenir payant en 2014

«Nous ne pouvons accepter, explique la SDJ, que L’Express soit amputé de 40% de sa qualité rédactionnelle. A fortiori à un moment où est prise la décision de rendre une partie du site payant.»

Contacté par 20 Minutes, Christophe Barbier, le directeur de la rédaction n’a pas encore réagi.