Le journaliste musical Gilles Verlant est mort

MEDIAS Gilles Verlant, spécialiste de la musique, est décédé à l'âge de 56 ans...

J.M.

— 

Gilles Verlant (photo non datée).
Gilles Verlant (photo non datée). — Eric Lamiroy

Le journaliste Gilles Verlant est mort à 56 ans dans la nuit de jeudi à vendredi, selon France Bleu, qui accueillait ses chroniques sur ses ondes. La radio publique précise qu’il serait décédé d'une chute dans les escaliers. Gilles Verlant avait été chroniqueur aux côtés de Philippe Gildas dans l’émission «Nulle Part Ailleurs» sur Canal +. Sur cette chaîne, il avait également participé à «Rapido».

Gilles Verlant était né le 11 juin 1957 à Bruxelles, en Belgique. Il avait commencé sa carrière de journaliste sur la RTBF, où son père officiait comme réalisateur. Gilles Verlant y avait animé les émissions «Tempo» et  «Follie's». Spécialisé dans la musique, il avait écrit de nombreuses biographies d’artistes, comme de Balavoine ou de Gainsbourg. L’un des ses derniers ouvrages, paru chez Flammarion, avait été coécrit avec Michel Drucker. Il s’agit des 500 émissions mythiques de la télévision française.

Les hommages de France Bleu, Nagui, Olivier Cachin...

Sur son site Internet, France Bleu rend hommage à «l'éminent spécialiste du rock et de la chanson française», notamment en mettant en ligne ses chroniques "Pop Machine" depuis la rentrée. Gilles Verlant était chroniqueur sur la radio publique depuis 2006. L'animateur Nagui a réagi sur Twitter, en évoquant «un amoureux du rock, un amoureux de la vie, un amoureux de la vanne, Gilles Verlant est parti trop tôt...» Quant au journaliste spécialiste du rap, Olivier Cachin, il fait part de sa «tristesse» après avoir appris  «la mort de [son] camarade Gilles Verlant, journaliste et exégète de Gainsbourg».

Dans la vidéo ci-dessous, Gilles Verlant interviewait en 1987 Lemmy  Kilmister de Motörhead pour l'émission «Rapido».