Qualifiés de «ringards», des sénateurs furieux contre Public Sénat

MEDIAS La chaîne a dû s'excuser...

avec AFP

— 

Capture d'écran de la chaîne Public Sénat.
Capture d'écran de la chaîne Public Sénat. — 20 MINUTES

Plusieurs sénateurs se sont insurgés ce jeudi dans l'hémicycle contre un titre la veille de Public Sénat, «des ringards à l'offensive», ce qui a amené la direction de la chaîne de télévision à s'excuser.

Ce bandeau a été diffusé durant le journal de 22h00, à l'occasion du débat sur le cumul des mandats, et reprenait une expression employée parfois pour se désigner par des sénateurs eux-mêmes, par autodérision.

«Public Sénat n'est pas l'organe officiel du Sénat»

«Nous pouvons demander à une chaîne que nous finançons qu'elle nous respecte», a lancé ce jeudi, indigné, le sénateur radical de gauche François Fortassin (RDSE), tandis que l'UMP François-Noël Buffet, et d'autres de ses collègues demandaient au président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), d'envoyer à Public Sénat un «droit de réponse».

A l'inverse, le socialiste David Assouline, défendant «la liberté de la presse» rappelait que «Public Sénat n'est pas l'organe officiel du Sénat». «Laissons donc les opinions s'exprimer!», s'est-il exclamé.

«Une maladresse dépourvue d'intention critique»

En fin de matinée, M. Bel faisait savoir aux sénateurs que le PDG de Public Sénat, Gilles Leclerc, «lui avait indiqué que le titre affiché sur cette chaîne hier soir résultait d'une maladresse dépourvue d'intention critique mais qui, sortie de son contexte, pouvait effectivement susciter des réactions». Le président de Public Sénat ajoutait qu'il n'entendait «pas laisser sans suite ce regrettable incident», a ajouté M. Bel dans une déclaration qu'il a fait lire en séance.