Discovery Channel provoque la colère des Américains avec un faux documentaire sur les requins

Anaëlle Grondin

— 

Un requin blanc au large de l'Australie.
Un requin blanc au large de l'Australie. — SUPERSTOCK/SIPA

Outre-Atlantique, les fans de Discovery Channel se sentent dupés. Pour lancer sa «semaine spéciale requins» dimanche, la chaîne américaine a diffusé un «documentaire» sur le mégalodon, un prédateur des mers de taille exceptionnelle. Le problème, c’est que cette créature n’existe plus. Le mégalodon est une espèce de requin à grandes dents qui vivait à l’ère préhistorique. Une espèce éteinte depuis plus d’un million d’années. Chose que le programme de Discovery Channel mentionne seulement à sa toute fin, après deux heures de film (certainement angoissantes). Au contraire, selon le Time Magazine, le fameux film mettait en avant l’hypothèse selon laquelle nageraient encore des mégalodons dans nos mers.

Il faut attendre les dernières minutes du programme pour que la chaîne explique, via une notice qui apparaît à l’écran, que «Megalodon» était un «film» racontant une «légende». Et non un documentaire, comme le pensaient les habitués de la «Semaine spéciale requins» de la chaîne, qui diffuse chaque année de vrais films scientifiques. 

Ce qui n’a pas empêché certains de prendre le film au pied de la lettre. Un sondage, publié sur le site de Discovery Channel après sa diffusion, montre ce mercredi après-midi que 71% des votants (dont le nombre n’est pas dévoilé) «croient que le mégalodon existe encore».  

«Votre chaîne est devenue une blague»

Les téléspectateurs avertis, eux, n’ont pas tardé à s’en prendre à Discovery Channel sur les réseaux sociaux. Parmi eux, un biologiste marin, David Shiffman, qui atteste que le mégalodon est bien une espèce éteinte.

Sur sa page Facebook, la chaîne se fait incendier par des milliers d’Américains, qui lui font savoir leur déception et leur colère. «Votre chaîne est devenue une blague», écrit un téléspectateur qui promet de ne plus regarder la «Semaine spéciale requins». «Laissez-moi deviner. Vous avez capturé un mégalodon et à l’intérieur de son estomac vous y avez trouvé des restes de sirènes et de licornes», ironise un autre internaute. 

La réponse officielle de la chaîne? «Avec une semaine entière consacrée aux requins devant nous, nous voulions explorer les possibilités que le mégalodon soit encore là», s’est défendu le producteur exécutif de la «Shark week», Michael Sorensen, dans un communiqué. «C’est une des questions les plus débattues de tous les temps autour des requins, est-ce que le mégalodon existe toujours? (…) 95% de l’océan n’a jamais été exploré, qui a vraiment la réponse?».

Malgré les critiques virulentes, Discovery Channel ne regrette sûrement pas d’avoir diffusé ce film dimanche. «Megalodon» a attiré 4,8 millions de téléspectateurs, la meilleure audience jamais enregistrée pour un épisode spécial requins depuis… 26 ans.