Le «Washington Post», prestigieux quotidien de la capitale américaine

MEDIAS Le journal, qui vient d'être racheté par le patron d’Amazon, Jeff Bezos, est à l'origine du scandale du Watergate ou encore des révélations sur les programmes de surveillance de la NSA…

A.G. avec AFP

— 

Le Washington Post daté du 5 août 2013.
Le Washington Post daté du 5 août 2013. — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Prestigieux quotidien de la capitale fédérale américaine, le Washington Post, à l'origine notamment du scandale du Watergate qui avait abouti à la démission du président Richard Nixon, était la propriété de la famille Meyer-Graham depuis 80 ans.

Son heure de gloire, le quotidien cédé lundi au patron d'Amazon Jeff Bezos pour 250 millions de dollars la connaît dans les années 1970, avec les articles de Bob Woodward et Carl Bernstein. Les deux journalistes, en mettant au jour le scandale des écoutes de la convention démocrate dans un hôtel de Washington, le Watergate, orchestrées au plus haut niveau de l'état, sont à l'origine d'un des «scoops» les plus fameux de l'histoire.

Le Post faisait encore partie --avec le Guardian britannique-- des deux journaux contactés par Edward Snowden pour faire ses révélations sur les programmes de surveillance de l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA).

47 prix Pulitzer

Au total, le quotidien a gagné 47 prix Pulitzer, dont six au cours de la seule année 2008. Comme toute la presse américaine, le journal -diffusé à environ 475.000 exemplaires par jour durant la semaine, et 838.000 le dimanche- a eu des difficultés à s'adapter au paysage des médias bouleversé par Internet et a vu ses revenus baisser.

Mais l'annonce de la vente du quotidien, qui appartenait et était géré depuis 1933 par la famille Meyer-Graham, a surpris les observateurs: «C'est le jour que moi-même et ma famille ne souhaitions jamais voir arriver», a écrit la directrice de la publication Katharine Weymouth dans une lettre aux lecteurs.

Une fierté de posséder le titre

Son oncle Don Graham, patron du groupe Washington Post, a quant à lui reconnu dans une autre lettre que les membres de sa famille avaient tous été «fiers depuis leur enfance de savoir qu'ils faisaient partie de la famille qui possédait le Washington Post».

A la tête du journal, a notamment régné pendant 30 ans, dès 1963, Katherine Graham, qui a succédé à son mari après son suicide. Le père de Katherine Graham, Eugene Meyer, avait acheté le journal en 1933 alors qu'il était vendu aux enchères après avoir fait faillite.