Manuel Valls «prêt à tout», hamburger et gueule de bois... la revue de presse du 6 juin

REVUE DE PRESSE Cette semaine, «L'Express» joue les grands méchants Valls et «Néon» nous donne des conseils bien-être à base d'alcool...

— 

La revue de presse du 6 juin par Anne Kerloc'h
La revue de presse du 6 juin par Anne Kerloc'h — 20minutes

Science et vie Junior : Des cyborgs et des hommes

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de petits courts-circuits. L’invasion des robots, ce n’est pas pour demain, c’est déjà pour aujourd’hui. Alors autant apprendre à cohabiter dès à présent dans la joie et l’acier trempé. Sympathisons avec Baxter le robot ouvrier, 136 kg de finesse, qui reproduit les gestes humains et dont l’humeur est variable. Et organisons la vie de la cité. Des avocats recommandent ainsi de définir légalement « la personne robot », histoire de punir les roboticides, les videurs de boîte de nuit qui refusent les cyborgs et d’indemniser les victimes d’un accident de la route quand c’est Dodo le droïde qui conduit.

L’Express : Attention au Valls

Si tu n’es pas sage, j’appelle le ministre de l’Intérieur. Il va te piquer ton pain au chocolat. Regard de faucon vengeur, plan rapproché qui fait flipper, Manuel Valls est «prêt à tout», selon L’Express. Valls serait en effet atteint d’une forme du «syndrome Sarko». Maladie bénigne touchant certains politiques, qui se caractérise par le fait de confondre la Place Beauvau avec un trampoline. Pour gagner l’Elysée «en passant par la case Matignon». Hop, un double salto avec rebond!

Notre temps: Des plateaux sans pitié

La vérité vraie sur la rémoulade en dégoulinade et le veau qui plastronne sous plastique. Notre Temps lance la rébellion contre la «malbouffe à l’hôpital », soulignant que «la dénutrition frappe six patients sur dix» et que le tiers des repas proposés n’est pas mangé. Une des raisons tient à la nature profonde du plateau, hygiénique avant d’être gastronomique : cuisson à 63 ° C, refroidissement en deux heures à - 4 ° C. Les miasmes sont pulvérisés, les microbes matés et le goût savamment massacré.

Néon : D’amour  et de burger frais

Arsouille du soir, burger du matin. Ne plus culpabiliser de superposer un double bacon-fromage à son état vaseux. « Cela n’empirera pas votre gueule de bois », précise un alcoologue réputé. Néon livre ses recommandations pour une vie saine. Dans l’arithmétique du bien-être, par exemple, trois joints égalent un paquet de clopes. En revanche, si vous avez un certain attachement à vos genoux, éviter de courir en Converse. Mieux, faites du jogging à l’envers. De source sûre, le «retro running» permettrait de brûler plus de calories et serait plus doux pour les articulations. Et quelle allure!

La phrase qui tue:

«Nous étions sans doute trop naïfs, trop cons, trop drogués»

Iggy Pop, parlant de l’invention du punk, L’Express le 6 juin