Trois mises en examen dans l'affaire des photos volées de Kate Middleton

MEDIAS La publication de photos montrant Kate Middleton seins nus avait scandalisé l'Angleterre en septembre dernier...

A.L.

— 

Le magazine Closer qui titre sur Kate Middleton le 14 septembre 2012.
Le magazine Closer qui titre sur Kate Middleton le 14 septembre 2012. — G. LABARTHE / 20 MINUTES

Selon des sources proches du dossier, le président de Mondadori France, éditeur de Closer, le journal La Provence ainsi qu'une photographe ont été mis en examen début avril dans le cadre de l’affaire des photos volées de la duchesse de Cambridge seins nus.

«Affligé» de la publication des photos topless de Kate, le couple princier avait, en septembre dernier, riposté en deux temps. D’abord en assignant en référé Closer, dans le cadre d’une procédure civile d’urgence visant à stopper la propagation des photos, mais aussi à travers une plus longue procédure puisque l’avocat français du couple avait également déposé une plainte au pénal

Des juges d'instruction de Nanterre poursuivent leurs investigations pour identifier l'auteur des clichés, publiés dans Closer. Selon l’AFP, la photographe de La Provence a, elle, été mise en examen pour avoir pris des photos de Kate Middleton en maillot de bain, publiées dans le journal.