Un journaliste de BFM-TV agressé à Sevran

MEDIAS Il tournait un reportage près de l'école primaire où trois enfants ont été piqués mardi par une seringue retrouvée dans la cour...

A.L

— 

Près de 2.700 policiers ont été blessés en service dans l'ensemble de l'agglomération parisienne (Paris et les départements de la petite couronne) sur les 9 premiers mois de l'année 2011, soit une moyenne de près de 300 par mois, a annoncé la préfecture de police de Paris (PP) dans sa lettre hebdomadaire PPrama.
Près de 2.700 policiers ont été blessés en service dans l'ensemble de l'agglomération parisienne (Paris et les départements de la petite couronne) sur les 9 premiers mois de l'année 2011, soit une moyenne de près de 300 par mois, a annoncé la préfecture de police de Paris (PP) dans sa lettre hebdomadaire PPrama. — Francois Guillot afp.com

Un journaliste de BFM-TV s'est fait «molester par un groupe de cinq jeunes», peu avant midi à Sevran (Seine-Saint-Denis), où il venait, avec deux autres journalistes de sa chaîne, tourner un reportage à propos de la seringue retrouvée dans une école. Il a «été blessé au visage» et «sa caméra a été jetée à terre», selon la préfecture.

Le journaliste a été transporté à l’hôpital mais sa blessure était «légère» selon le maire de Sevran Stéphane Gatignon, qui s’est dit «atterré» et a estimé que «l’arrivée massive de journalistes dans le quartier [créait] une situation un peu tendue, d'autant plus que les CRS reviennent».