Polémique: Pour «ELLE», être lesbienne, c'est être «swag»

MEDIAS Une polémique de plus pour le magazine féminin, quelques mois après celle de «la pipe, ciment du couple»...

A.L

— 

L'article de ELLE propose aux lectrices de prendre une amante pour "la crédibilité swag"
L'article de ELLE propose aux lectrices de prendre une amante pour "la crédibilité swag" — ELLE

«40 ans, quel amant?» s’interroge ELLE dans le numéro de cette semaine. «Un amant vintage», «un amant sarkozyste»? Ou même, soyons fous, «une amante». «Parce que, si on n’est pas encore sortie avec une fille à 40 ans, c’est qu’on a raté sa vie», écrit ELLE en clin d’œil à Jacques Séguéla. Ce qu’une aventure lesbienne vous apportera? «Outre une expérience inédite, une énorme crédibilité swag auprès de tous nos amis qui se sont rendus, en janvier, à la manifestation pour le mariage pour tous», selon le magazine.

Si avec ça vous n’êtes pas convaincus, sachez qu’«avec une fille, on peut facilement s’échanger des beauty tips de vernis ou de rouges à lèvres. De nouvelles perspectives girly exaltantes s’ouvrent à nous», ajoute le magazine. Merveilleux: être lesbienne permet donc d’être swag et de parler vernis… Sur les réseaux sociaux, l’article, taxé d’homophobe, passe, sans surprise, très mal.

Une polémique de plus pour ELLE, qui avait scandalisé en juillet dernier avec son article sur «La pipe, ciment du couple», et quelques mois plus tôt, avec celui sur la mode «noire».