Le journaliste français Nadir Dendoune a été libéré

PRESSE Il avait été emprisonné pour avoir pris des photos sans autorisation à Bagdad...

A.L et E.O. avec Reuters

— 

 Nadir Dendoune, capture d'écran de TF1 le 28 juin 2009
 Nadir Dendoune, capture d'écran de TF1 le 28 juin 2009 — Capture écran TF1/20Minutes

Le journaliste français Nadir Dendoune, qui était détenu en Irak depuis 23 jours vient d'être libéré. Le journaliste du Monde diplomatique Alain Gresh l'a annoncé sur Twitter

Le journaliste a lui-même publié un mot sur sa page Facebook, indiquant: «le Tocard est libre. A très bientôt sur son profil pour enfin des bons posts dégueulasses. 23 jours de prison. 23 jours de bols de purées de retard.»

«On ignore encore la date précise de son retour en France»

Nadir Dendoune se trouve actuellement dans une voiture en direction de l'ambassade de France à Bagdad, confirme Reporters Sans Frontières à 20 Minutes. L'ONG «croit savoir qu’il a été libéré sous caution».  «On ignore encore la date précise de son retour en France. Reporters sans frontières attend désormais de connaître les conditions exactes de sa libération», poursuit RSF dans un communiqué.

«L'annonce de la libération de Nadir Dendoune constitue un immense soulagement après vingt-trois jours d'inquiétude. Journaliste, il a été arrêté pour n'avoir fait que son travail», a déclaré le secrétaire général de l'organisation Christophe Deloire.

Nadir Dendoune, 40 ans, avait été arrêté le 24 janvier par la police irakienne pour avoir pris des photos sans autorisation du QG des services de renseignements irakiens, ainsi que des barrages de police et de l'armée, à Bagdad. Il avait comparu le 5 février devant un juge d'instruction, qui l'avait maintenu en détention «pour les raisons de l’enquête».

Laurent Fabiues se réjouit

Plus de 18.000 personnes avaient signé une pétition en faveur de sa libération.

«Je me réjouis de la libération de M. Nadir Dendoune», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius dans un communiqué, précisant que son guide sur place, Haqi Mohammed, avait également été libéré.

Nadir Dendoune est arrivé dans l'après-midi à l'ambassade de France en Irak et la date de son retour en France n'est pas encore connue, dit RSF. L'Irak figure au 150e rang (sur 179) du classement mondial 2013 de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières