Record d'audience pour «Les Ch'tis à Las Vegas» sur W9

Joël Métreau

— 

W9 rafle le pactole grâce aux «Ch’tis à Las Vegas». Lundi, un épisode inédit de la quatrième saison a réalisé le record d’audience de cette série-réalité, qui a commencé en 2011. Il a réuni 1,122 million de téléspectateurs lors de sa diffusion à 19h (5,4 % de parts d’audience). Cette nouvelle saison, qui réunit un million de téléspectateurs en moyenne chaque soir, a ainsi vu 320.000 téléspectateurs de plus s’intéresser aux pérégrinations de jeunes issus du milieu de la nuit (barman, danseur, DJ…) par rapport à leur bain méditerranéen à Mykonos, diffusé en septembre-octobre.

La stratégie de la fidélisation

Au-delà de 30 ans, le téléspectateur aura sans doute zappé distraitement sur la bande à Tressia, Hillary, Mike, Jordan… Une partie des 15-25 ans, cœur de cible du programme, sont fidèles à leurs saillies verbales et le font savoir sur les sur les réseaux sociaux. L’institut Mesagraph a relevé que l’émission avait suscité 6.442 tweets ce lundi de record et 5.428 tweets vendredi dernier. Frédéric de Vincennes évoque aussi un «taux d’engagement de 50%» des fans de la page Facebook de l’émission. La moitié qui laisse un commentaire ou un like, donc.

Pour Frédéric de Vincelles, directeur des programmes de W9, ce sont les héros récurrents, auxquels les téléspectateurs se sont attachés. Des bimbos, peut-être, mais pas interchangeables à chaque saison comme dans feu «Secret Story» ou «Les anges de la téléréalité» sur NRJ12. Alexia Laroche-Roubert, qui produit l’émission avec Banijay Productions France, renchérit: «On a rompu avec les participants Kleenex, et on a décidé de s’attacher à eux, de les suivre d’année en année, d’être dans la fidélisation.» Impossible de voter contre eux ou de les voir éliminer au cours d’épreuves, il faut faire avec.

La prochaine destination reste secrète

Un intérêt pour leur aspect pittoresque? «Authentique, réplique Frédéric de Vincelles. On voulait une communauté issue d’une même région, car on savait qu’envoyés à l’étranger dans des destinations festives, ils auraient un réflexe de solidarité. Les téléspectateurs apprécient aussi qu’ils se donnent du mal pour réussir. A l’inverse, ils sont choqués quand les participants prennent les choses à la légère ou ratent un casting.»

En tout cas, la montée en puissance des «Ch’tis» a donné à W9 l’envie de surfer sur la vague du Français moyen exilé à l’étranger. «Les Marseillais à Miami», dont la diffusion l’hiver dernier avec a connu moins de succès, se verront partis pour une deuxième saison tournée à partir de mars, à Cancun, au Mexique, en plein « spring break », ces fêtes géantes d’étudiants venus décompresser en fiesta et bikini. Quant aux «Ch’tis», ils reviennent de ce côté-ci de l’Atlantique pour leurs prochaines aventures. Après Ibiza, l’Autriche à ski et Mykonos, une destination européenne cet été, tenue encore secrète par W9.