Ciblé par un documentaire de France Télé, Coca-Cola lui coupe son budget pub

MEDIAS D'après les informations du «Canard enchaîné»...

A.L

— 

Des canettes de Coca-Cola, de Coca-Cola light et de Pepsi.
Des canettes de Coca-Cola, de Coca-Cola light et de Pepsi. — Jeff Blackler / Rex / Sipa

Vous êtes accro au Coca... Tout en ignorant complètement ce que vous buvez? Comme tout le monde, et comme Olivia Mokiejewski, «emmerdeuse» autoproclamée de France 2, qui tentait le 8 janvier, dans le documentaire Coca-Cola, la formule secrète diffusé dans l’émission «Infrarouge», de faire cracher sa recette au géant des boissons gazeuses. Mission à moitié accomplie, mais peu importe pour Coca-Cola, qui n’a que très modérément apprécié d’être la cible du documentaire, à en croire le Canard Enchaîné.

Deux millions d'euros

Sans citer ses sources, le journal affirme ce mercredi que malgré une belle audience (12,7 %, soit 1,97 million de téléspectateurs), le documentaire a eu «moins de succès, en revanche, auprès de l'annonceur Coca-Cola, qui a écrit à Rémy Pfimlin pour se plaindre et ajouter qu'il sucre sa pub en 2013 sur les chaînes du groupe public».

Selon le Canard Enchaîné, France Télé doit dire adieu à «quelque 2 millions d'euros», «selon des sources internes, chiffres que ne confirme pas l'entourage du PDG».