Téléréalité: TF1 débouté de ses poursuites contre un avocat

avec Sipa

— 

Le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) a débouté le 29 novembre la société TF1 qui avait assigné en diffamation l'avocat parisien Jérémie Assous, conseil de plusieurs participants d'émissions de téléréalité, a indiqué mardi ce dernier à Sipa.

TF1 reprochait à Me Assous d'avoir tenu des propos diffamatoire sur le site internet lepoint.fr en affirmant qu'en 2007 le directeur des affaires juridiques de la chaîne lui avait proposé 500.000 euros en échange de l'abandon des procédures intentées dans le contentieux téléréalité. TF1 n'avait pas fait citer à l'audience le journaliste auteur de l'article que conteste Me Assous. Sans analyser le caractère diffamatoire des propos, le tribunal a donc débouté la chaîne de ses demandes.

Pour l'avocat, le procès était «voué à l'échec»

Les juges ont estimé que les propos incriminés «qu'ils soient supposés émaner du défendeur, ou l'expression du journaliste à partir de l'entretien, ne sauraient engager la responsabilité de Me Assous qui en conteste la paternité, aucun élément du dossier ne permettant de les lui attribuer avec certitude».

«En ne faisant pas citer le journaliste, ce procès était voué à l'échec. C'est une règle que même un étudiant en première année de droit connaît», a déclaré Me Assous à Sipa.

«Le tribunal constate que Me Assous prétend n'avoir jamais tenu de tels propos. Dès lors, personne ne vient dire qu'il y a eu tentative de corruption», a réagi auprès de Sipa l'avocat de TF1, Me Olivier Metzner.