RSF offre l'asile aux documents censurés

— 

Une vidéo sur la répression des manifs de l'été 2011 en Biélorussie. OU encore des éditions de De Cuba, première revue indépendante de l'île avant que son directeur soit condamné à vingt ans de prison pour « actes contre l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Etat ». Ces documents sont accessibles sur We Fight Censorship, site anti-censure que lance ce mardi Reporters sans frontières. Pour Christophe Deloire, directeur général, l'idée est de « rendre la censure caduque. Aux censeurs, nous disons : “Si vous censurez un document, RSF fera en sorte de lui donner un écho encore plus grand” ». Notamment grâce à des traductions et des copies, fournies par RSF. Sécurisé avec l'aide de hackers, le site comporte un coffre-fort numérique pour protéger l'anonymat des contributeurs.A. L.