Au service de sa majesté multiprogrammée

Benjamin Chapon

— 

Moonraker figure parmi les Bond les plus facilement visibles à la télé.
Moonraker figure parmi les Bond les plus facilement visibles à la télé. — ALLOCINE / WWW.COLLECTIONCHRISTOPHEL.FR

Quasiment autant multidiffusés que Les Gendarmes de Saint-Tropez ou Les Sous-doués, les films de James Bond participent du même réflexe cocardier. Et c'est un anglais qui le dit. Steven McKenzie, journaliste spécialiste de James Bond à la BBC, a analysé les diffusions des films de 007 dans le monde : « En France, les films que l'on voit le plus souvent sont ceux qui ont une scène à Paris, comme Moonraker et Dangereusement vôtre, ou des interprètes français, comme Michael Lonsdale dans Moonraker ou Sophie Marceau dans Le monde ne suffit pas. »

Jamais plus jamais diffusé
Mais les programmateurs obéissent à d'autres règles plus ou moins obscures. Comment comprendre que Meurs un autre jour ait été diffusé fin août sur France 3, soit la troisième fois en sept ans. Alors que L'Homme au pistolet d'or, programmé la semaine dernière sur France 4, avait été ignoré pendant quinze ans. France Télé a les droits de tous les James Bond. Comment choisit-on celui qui doit être diffusé ? Lorie Marchand, présidente de James Bombes, fan club 100 % féminin, prépare une thèse en arts visuels sur la filmo James Bond, et a une explication : « Les films avec Roger Moore ont connu un retour en grâce depuis peu. Cette esthétique un peu jaunie et kitsch des années 1970 est le rétro chic des années 2010. Alors qu'il y a dix ans, ce sont les films avec Sean Connery qui étaient considérés comme la référence presque cinéphile. » A contrario, les Pierce Brosnan à grand spectacle « sont un peu ringardisés par les derniers opus, plus sombres ».

zappe après Ursula

Les analystes de la BBC ont noté que les téléspectateurs zappaient massivement après les répliques ou scènes cultes comme quand Ursula Andress sort de l'eau dans 007 contreDr No ou après la poursuite à ski d'Au Service secret de Sa Majesté.