Xavier Niel, le fondateur d'Iliad, lors de la présentation des offres Free Mobile, le 10 janvier 2012.
Xavier Niel, le fondateur d'Iliad, lors de la présentation des offres Free Mobile, le 10 janvier 2012. — Jacques Brinon/NBC/AP/SIPA

MEDIAS

M6 censure un reportage sur Free Mobile, les journalistes protestent

Un reportage de «Capital» sur le nouvel opérateur a été déprogrammé par la direction de la chaîne. Une soixantaine de journalistes et producteurs de M6 lui ont adressé une lettre de protestation vendredi...

Le magazine «Capital» prévoyait de diffuser ce mois-ci une enquête consacrée à Free Mobile. Mais les téléspectateurs ne la verront jamais. D’abord repoussé à une date ultérieure, le reportage a finalement été déprogrammé par M6, indique Challenges. Une censure qui a fait réagir de nombreux journalistes de la chaîne. Le magazine rapporte que 57 journalistes, rédacteurs en chef et responsables de production salariés de M6 ont signé une lettre de protestation adressée à Nicolas de Tavernost, président du directoire, et Thomas Valentin, directeur général des antennes et des contenus.

Contacté par 20 Minutes, un journaliste de M6 qui a souhaité conserver l’anonymat a confirmé ces informations, précisant: «L’ambiance est telle qu’on ne peut pas faire circuler la lettre. Mais elle existe.» Cela fait plusieurs mois que les journalistes de Capital travaillaient sur le sujet, «mais en le visionnant, la direction de la chaîne a refusé de le diffuser», nous explique-t-il.  «Officiellement, la direction a dit que le sujet était très bien, mais qu’on ne pouvait pas le traiter pour éviter un conflit d’intérêt, car M6 a des intérêts dans la téléphonie mobile». Avec M6 Mobile, la chaîne commercialise effectivement une offre concurrente à celle de Free Mobile. Mais pourquoi avoir validé le sujet du reportage et l’avoir même visionné ensuite?

Une intervention de Xavier Niel?

Selon une source proche du dossier citée par Challenges, la décision de la chaîne de déprogrammer le reportage pourrait s’expliquer par une intervention auprès de la direction de M6 des dirigeants d’Iliad, maison-mère de Free, qui craignaient une mauvaise publicité. Une intervention qu’un porte-parole de M6 dément. Cette même source a également évoqué la possible influence de Delphine Arnault, amie de Xavier Niel et membre du conseil de surveillance de M6.

Le reporter de la Six que nous avons contacté a bien peur que le courrier envoyé à la direction n’y fasse rien et que le reportage incriminé soit définitivement envoyé à la corbeille. «On espère déjà avoir une réponse», se désole-t-il.