Pour M6, le bonheur est dans la télé

TELE Bibiane Godfroid décrypte la rentrée de M6...

Anne Kerloc'h

— 

Bibiane Godfroid, directrice générale des programmes.
Bibiane Godfroid, directrice générale des programmes. — A. ADJOU/M6

Cher public, en ces temps difficiles, M6 a choisi de te remonter le moral. Revue de grille avec le décryptage de Bibiane Godfroid, directrice générale des programmes de M6.

Que du bonheur. Dans « J’ai décidé d’être heureux », Stéphane Plaza va aider des candidats à s’épanouir. « Les valeurs positives sont très importantes pour nous, souligne Bibiane Godfroid, surtout dans un monde incertain. » Le bonheur, la famille (avec des émissions de coaching parental), la maison. Grâce au spécialiste du bâtiment Alexandre Hugot, on garde un toit sur la tête dans « Au secours ma maison s’écroule ». Si on positive, « on montre le monde tel qu’il est, pas comme un pays des bisounours », reprend Bibiane Godfroid. L’info reste donc très présente, avec les magazines et les JT, le 19 h 45 et le 12 h 45 présenté cette année par Kareen Guiock.

Mental de winner. S’il faut se battre à coups de course contre la montre ou de moule à foncer, on retrouvera « des programmes où les candidats ont la rage de gagner ». Soit « Pékin Express », « Top Chef »… Plus « Le meilleur pâtissier amateur », présenté par Faustine Bollaert.

Séries d’ailleurs. Des nouveautés US ? Peu, à part « Once Upon a Time », à l’atmosphère de conte de fées moderne, la série médico-légale « Body of Proof » en 2013 et « Terra Nova » (les deux déjà diffusées en crypté sur Canal+). Bibiane Godfroid précise : « On ne va pas déloger les nouvelles saisons de nos plus grands succès ! : « Bones », « NCIS »… Mais il est vrai aussi que les Etats-Unis ont présenté des séries plus difficiles à programmer en prime time : comédies, séries feuilletonnantes. La chaîne mise donc sur des coproductions internationales comme « Le Transporteur ».

Héroïnes grandes sœurs. Du côté made in France « Victoire Bonnot » démissionne de son poste de conseiller principal d’éducation (CPE) de lycée pour ouvrir les portes de son domaine au grand cœur, « Chez Victoire ». Tandis que dans « La Méthode Claire », Michèle Laroque joue une fleuriste qui reprend sa robe d’avocate pour défendre les opprimés. Chez M6, les héroïnes sont sympas…