Sans-papiers: tension devant le bureau des étrangers

©2006 20 minutes

— 

En une semaine, 450 familles sans-papiers ont déposé une demande de régularisation à Marseille dans le cadre de la circulaire Sarkozy, a annoncé hier Christian Frémont, préfet des Bouches-du-Rhône. « Pour le moment, la grande majorité des familles remplissent les critères pour être régularisées », assurait-il hier. Les associations dénoncent pourtant l'attitude de la préfecture, « qui refuse de délivrer les attestations de dépôt de dossiers et d'examiner en priorité les demandes des 80 familles qui avaient occupé la Maison de l'étranger, alors qu'elle s'y était engagée ». Pour protester, associations et sans-papiers ont occupé hier les abords du service des étrangers, rue Saint-Sébastien (6e). Ce qui a provoqué la colère du préfet : « Ce genre de manifestation est scandaleux. Avec l'afflux de gens aux guichets, il aurait pu y avoir un mouvement de foule dangereux. » Les demandes de régularisation peuvent être déposées jusqu'au 13 août. Les associations appelaient hier soir à un sit-in devant le bureau des étrangers.

F. L.