Les belles Nuits Métis

Caroline Delabroy

— 

A Miramas, la Fête de la musique durera trois jours. La ville accueille en effet, du 21 au 23 juin, le festival Nuits Métis sur le joli site du plan d'eau de Saint-Suspi. Pour cette 19e édition, l'équipe a concocté une très belle affiche. On en a la preuve dès le jeudi, avec le phénomène du reggae français, Danakil, qui s'affirme comme « engagé, roots et énergique ». Le groupe, programmé à 22 h 45, devrait mettre le feu à la scène, fidèle à sa réputation. Il présentera son dernier album, enregistré en Jamaïque et au Mali.

Bossa, oaï, électro oriental…
Jeudi, à 21 h, également sur la Grande Scène, se produira Temenik Electric, dont le son, mélange de pop rock électro et de sonorités orientales, fait parfois penser à Rachid Taha. Parmi les têtes d'affiche, on retrouve le Massilia Sound System (vendredi, à 22 h 30), qu'on n'ose à peine encore présenter, tant son sens du oaï occitan a animé de scènes. La Brésilienne Flavia Coehlo se produira le samedi (à 21 h 45) avec son solaire bossa-muffin. Au total, plus 30 spectacles sont programmés dans le cadre du festival. Tous gratuits.

pratique

Le programme complet du festival est en ligne sur le site www.nuits-metis.org. Des navettes gratuites partent du parking de la salle des fêtes,de 18 h à 1 h.