MARSEILLE - Une version différente

— 

La vérification par la police des bandes vidéo embarquées dans les bus a contredit la version des faits avancée par l'adolescent de 16 ans, violemment agressé dans un bus mercredi. La victime, qui risque de perdre son œil droit, aurait expliqué qu'une demi-douzaine de jeunes l'avaient agressé dans le bus et sur la voie publique afin de lui voler son portable. Transporté à l'hôpital par une passante, l'ado aurait en fait été agressé par des dealers lui reprochant de travailler pour d'autres personnes, selon une source policière.