Toujours pas d'accord pour les sapeurs

©2006 20 minutes

— 

Les négociations n'ont toujours pas abouti entre les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et leur direction. En grève illimitée depuis le 16 juin, ils réclament le versement d'une prime déjà négociée dans dix-sept départements. Les discussions bloquent sur le montant. « La direction voudrait que l'on travaille plus alors qu'un pompier fait déjà 2 250 h par an, assure Charles Fantauzzo, président départemental de la CFTC. On a déjà fait beaucoup d'efforts. » Prochaine réunion la semaine prochaine. « La saison est là, on voudrait aller vite pour éviter d'aller éteindre des feux en colère », poursuit-il. Faute d'accord, les pompiers envisagent de nouvelles actions.

S. H.

L'Indemnité d'administration et de technicité (IAT) a été adoptée en 2002 pour la fonction publique et élargie aux pompiers en 2003. Cette prime est destinée à compenser la hausse du coût de la vie et du logement.