Impressions multiples

Caroline Delabroy

— 

Liberté de ton et transdisciplinarité. Cette année encore, le Festival de danse et des arts multiples de Marseille (FDAmM) décline ce viatique dans une programmation qui entend lier « culture savante et culture populaire, romantisme et tragique, lumière et soleil noir ». Du 9 juin au 6 juillet, spectacles, installations et projections vont se succéder dans différents lieux en ville.

Un géant mutique
Plusieurs images promettent d'ores-et-déjà d'être fortes. L'Astro Boy et le Buddha échappés des rêves d'enfance de Sidi Larbi Cherkaoui, qui investit l'œuvre du grand maître japonais Osamu Tezuka et fait l'ouverture du Festival au Silo. Le géant mutique projeté en soirée à l'entrée du Vieux-Port par le plasticien belge Kris Verdonck, tel un veilleur ou un ange gardien. Les automates fabuleux de Peter William Holden, et bien d'autres encore, tirées des chorégraphies de Crystal Pite, Pierre Rigal, Robyn Orlin, Janet Novas, Sharon Fridman, etc. Des projections honoreront les grands noms que sont Pina Bausch et Anne Teresa de Keersmaeker.

pratique

Programme complet et réservation en ligne sur le site www.festivaldemarseille.com. Les prix varient de 10 à 31 € par spectacle. Formules abonnement.