Crédits à la consommation: Le surendettement pointé

ÉCONOMIE 'UFC-Que Choisir a enquêté sur la distribution des crédits...

Amandine Rancoule

— 

Près de 80 % des crédits sont des crédits à la consommation.
Près de 80 % des crédits sont des crédits à la consommation. — JS EVRARD/SIPA

Dans les faits, la loi Lagarde, destinée à encadrer la distribution du crédit, est souvent foulée au pied. Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir menée sur 32 lieux de vente du département, la proposition d'alternative au crédit renouvelable (20 % de taux d'intérêt) reste rare.

«Un crédit pour payer un autre»

«76% de crédits renouvelables sont distribués via des cartes de crédit adossées à des cartes de fidélité, explique Odile Leturcq, la présidente de l'association de consommateurs. Ces dernières contiennent souvent une réserve d'argent à laquelle il est difficile de résister en période de crise économique.»

L'UFC phocéenne traite environ 500 dossiers de surendettement par an, dont plus de la moitié est due à des crédits. «Certaines personnes se retrouvent avec vingt crédits à la consommation et plus de 70.000 euros de dettes», assure Paul Manfredo, à l'UFC d'Aix. Max, 37 ans, a été obligé de monter un dossier de surendettement et un moratoire de deux ans lui a été accordé. En instance de divorce, il ne « s'en sort plus». « Je ne pouvais plus payer les créances de mon appartement, explique-t-il. Quand vous avez fait des crédits pour plus de 1 000 € par mois et que, seul, vous gagnez 1.200 euros, c'est impossible. » Il s'est ainsi tourné vers la chambre régionale du surendettement social (Cresus).

«Ces dernières années, la pauvreté a explosé, davantage à Marseille, pense Karima, bénévole à Cresus. Les gens prennent un crédit pour payer un autre. Il faut être vigilant, le surendettement peut arriver à tout le monde.» En 2011, 19.200 dossiers de surendettement ont été saisis par la Banque de France en Paca, 8.000 à Marseille, soit respectivement une augmentation de 7,8% et 10%. « Depuis janvier, il y a un ralentissement, assure Jean-Pierre Jubin, le directeur régional de la Banque de France. Au 31 mars, on constate une baisse de 7,6% en Paca et de 10,9% à Marseille.»

Pratique

La chambre régionale du surendettement social du département, Cresus 13, tient une permanence tous les matins de 9 h à midi du lundi au mercredi et le vendredi. Renseignements : 04 91 40 94 55. Au 10, place Sébastopol (4e).