Marseille: L'affaire HMP s'accélère

JUSTICE L'épouse de Renaud Muselier est convoquée ce mardi devant le juge...

Mickael Penverne

— 

L'office HLM gère plus de 15 000 logements dans la cité phocéenne.
L'office HLM gère plus de 15 000 logements dans la cité phocéenne. — p. magnien / 20 minutes

L'étau se resserre autour de Stéphanie Clément, avocate marseillaise et épouse de Renaud Muselier, député UMP des Bouches-du-Rhône. Le juge d'instruction, Franck Landou, l'a convoquée ce mardi, à 14h30, en vue de la «mettre en examen pour recel d'atteinte à la liberté d'accès et à l'égalité des candidats dans les marchés publics» et «recel de prise illégale d'intérêts».

Favoritisme

Entre 2005 et 2008, Stéphanie Clément a obtenu plusieurs marchés publics de «prestations juridiques» auprès d'Habitat Marseille Provence (HMP). Le problème, c'est qu'elle les a «remportés» sans appels d'offres. À l'époque, ces derniers étaient obligatoires uniquement pour les marchés supérieurs à 4.000 euros, rétorque son avocat, Erick Campana. Or, selon lui, cette somme n'a jamais été atteinte sur aucun dossier: «A moins de considérer que 4.000 euros, c'est un montant global annuel. C'est peut-être la lecture du juge.»

Quant au recel de prise illégale d'intérêts, le conseil assure que sa cliente n'a jamais «demandé aucune faveur à personne»: «Et elle n'a jamais rien réclamé à son mari qui, de toute façon, n'est pas un homme influençable.» L'intéressé, évidemment, réfute tout favoritisme en faveur de son épouse. «Personne n'a jamais contesté le travail de ma femme, ni sa rémunération, explique Renaud Muselier. Elle n'a jamais travaillé sous mes ordres. Et je n'ai jamais été administrateur à HMP. Toute cette affaire me navre: elle finira en queue de poisson mais ce sera trop tard, le mal sera fait.»

En attendant, le député des Bouches-du-Rhône, qui n'a pas été convoqué par le juge, poursuit sa campagne pour les élections législatives. «Jusqu'à présent, personne ne nous a interpellés sur le terrain à cause de cette affaire. Mais si la mise en examen est confirmée, on craint le pire», souffle-t-on dans son entourage.

Précédents

Dans le cadre de l'enquête sur les marchés publics d'HMP, deux avocats ont déjà été convoqués par le juge Franck Landou. Mais pendant que Jean-Louis Tixier était mis en examen, Olivier Giraud ressortait du bureau du juge comme témoin assisté.