Un gérant de machines à sous exécuté

— 

Farid Tir avait 39 ans. Les hommes qui ont fait feu sur lui mercredi vers 20 h 30 rue Edouard-Vaillant (3e) ne lui ont laissé aucune chance. Ils sont descendus d'une voiture et se sont avancés vers celle de Farid Tir. Il était encore au volant et allait entrer dans un parking quand les détonations se sont fait entendre. Au moins quatre projectiles de gros calibre ont atteint la victime à la tête. Selon une source proche de l'enquête, il s'agirait d'un 222, un calibre utilisé notamment par les chasseurs. Une autre arme pourrait avoir été utilisée. Les tueurs sont ensuite repartis à bord de leur voiture. Pas de témoin direct. Les policiers de la brigade criminelle de la PJ ont immédiatement été saisis de l'enquête. Ils se sont d'abord attachés à entendre les proches de Farid Tir. Ils vont également étudier son entourage. L'homme, connu des services de police pour des affaires de stupéfiants, avait investi dans les machines à sous. Il était aussi le neveu de Saïd Tir, caïd du trafic de drogue abattu le 27 avril 2011 à Marseille.N . G