MARSEILLE - Le tête du réseau écrouée

— 

L'enquête a duré dix mois et a permis aux douanes judiciaires de mener une vague d'interpellations la semaine dernière au sein d'un réseau de trafiquants de cigarettes. Les investigations sous commission rogatoire depuis octobre ont établi que la tête gagnait 40 000 € mensuels grâce aux 800 kg de cigarettes d'avitaillement achetées dans des ports du pourtour méditerrannéen et écoulées chaque mois dans la région. 60 000 € ont été trouvés dans un coffre chez ce contrebandier. Il a été écroué avec quatre complices.