Les personnels des hôpitaux n'ont pas dit leur dernier mot

— 

Ils promettent d'aller « jusqu'au bout ». Le personnel des hôpitaux de Marseille a bloqué mardi plusieurs services de l'hôpital de la Conception (5e), en proposant des soins gratuits aux patients. « Tous les jours jusqu'à ce que l'on ait gain de cause, on mènera des actions », promet Marc Katramados, le secrétaire général de Force ouvrière. Les salariés demandent depuis le 22 mars, le paiement intégral de la prime de service, celui des jours de grève et la suppression de la prime de présentéisme. Un médiateur de l'inspection générale des affaires sociales a même été dépêché mardi dans la cité phocéenne pour régler le conflit. « Il a vite été remis le soir même dans le TGV par la direction, raconte Marc Katramados. On attendait énormément de sa venue mais on se rend compte que c'est un coup d'esbroufe ». Lors des négociations mardi au siège de l'assistance publique des hôpitaux de Marseille (APHM), la direction a promis le paiement de la prime sur la fiche de salaire d'avril. Mais pour les syndicats, « il faut que le paiement de ces indemnités dues ne soit pas financé au détriment de la prime annuelle de service de l'ensemble des personnels. Ce qui n'est absolument pas le cas dans l'annonce de la direction ».