le droit à la santé pour tous, à tout prix

amandine rancoule

— 

Dans les nouveaux locaux de la Pass.
Dans les nouveaux locaux de la Pass. — p.magnien / 20 minutes

Un nouvel espace pour les personnes démunies de droits sociaux. L'hôpital de la Conception (5e) a ouvert de nouveaux locaux abritant la permanence d'accès aux soins de santé (Pass). « C'est un dispositif hospitalier destiné à faciliter l'accès au système de santé pour les personnes sans couverture sociale ou précaires », souligne le Dr Dominique Grassineau.

Un accès aux droits difficiles
La Pass permet ainsi d'éviter la rupture de soins. « Nous travaillons avec la permanence de médecins du monde, précise Magali Lucchetti, assistante sociale. Mais à l'hôpital, on peut en plus proposer au patient une prise en charge technique (radiographie etc.)». Une aide à la constitution du dossier d'ouverture des droits est aussi proposée. Là, le bât blesse. « Depuis deux ans, on constate un durcissement des conditions d'ouverture de droits par la Sécurité sociale, analyse Sabine Gamerre, assistante sociale. Les dossiers nous sont beaucoup renvoyés sous prétexte qu'il manque des pièces. Mais comment demander à une personne SDF, un relevé d'identité bancaire ? ». Si les patients sont tout de même soignés pendant le traitement du dossier, certaines interventions lourdes, et donc chères, sont repoussées. « Les pathologies se dégradent et peuvent devenir plus graves mais le patient n'a pas les moyens d'assumer financièrement une opération », raconte Magali. L'année dernière, un accord avait été envisagé entre la Pass et la Sécu (CPAM), avec désignation d'un référent de l'assurance-maladie. « C'est en cours », répond la CPAM. Mais l'attente est longue. « La sécu ne veut pas nous parler et demande d'avoir les patients directement, indique Sabine. Pratique quand on ne parle pas Français ».

soins

La prise en charge des patients à la Pass a augmenté de 25 % de 2010 à 2011. Parmi elles, près de 30 % seraient en situation de logement difficile. Réception le matin de 9 h à 12 h et l'après-midi sur rendez-vous. Rez-de-Chaussée, porte 2. 04 91 38 14 11.