Des mots, des sons et du sens

mickaël penverne

— 

Le Breton Yves Jolivet a lancé plusieurs fanzines à Rennes, capitale des Transmusicales.
Le Breton Yves Jolivet a lancé plusieurs fanzines à Rennes, capitale des Transmusicales. — p. magnien / 20 minutes

Le livre n'est pas mort. La preuve avec la maison d'édition marseillaise Le mot et le reste. Installée dans le 1er arrondissement, cette entreprise, spécialisée dans les ouvrages de musiques et de contre-cultures, s'est fait un nom dans le petit monde de l'édition indépendante.

Esthétique sobre
C'est en 1996 qu'Yves Jolivet a créé sa société : « Je disais aux auteurs : donnez-moi les mots et je ferai le reste. » Plus de la moitié de la trentaine d'ouvrages publiés chaque année par l'éditeur sont consacrés à des artistes ou des mouvements musicaux comme l'anthologie Great Black Music de Philippe Robert ou Free Party de Guillaume Kosmicki. Si certains auteurs sont journalistes ou chercheurs, d'autres sont de simples fans repérés sur Internet comme le blogueur Sylvain Berthot qui prépare une histoire du hip-hop. « Quel que soit leur profil, ce sont des gens convaincus, au style conséquent, à l'inverse de ce qu'on peut lire habituellement », argumente Yves Jolivet.
Au Mot et le reste, le contenant aussi est à rebours de la mode. Ici, pas de couleur extravagante, ni de typographie alambiquée. Les livres se caractérisent par un design sobre, presque austère. Un noir et blanc d'érudit et d'esthète. Malgré la dématérialisation croissante des supports, Yves Jolivet continue de croire en l'objet : « Face à l'hégémonie du capitalisme et de la culture de masse, je suis persuadé que seul le livre peut servir à la réflexion et à la prise de position ».

un disque révolutionnaire

Le Mot et le reste a publié le 22 mars Bitches Brew de Matthieu Thibault (20 €). Un livre sur le célèbre album de Miles Davis, sorti en 1970, qui marque une rupture dans l'histoire de la musique avec l'avènement du jazz psychédélique. Musicologue et enseignant, Matthieu Thibault dissèque les conditions de cette révolution.