Cézanne à Aix : aucune ombre au tableau

©2006 20 minutes

— 

La rançon du succès. Le week-end dernier, les organisateurs de l'année Cézanne ont dû couper court à la rumeur selon laquelle il ne restait plus de places pour l'expo du peintre au musée Granet d'Aix... Sur les 300 000 places disponibles jusqu'au 17 septembre, un tiers a été vendu à ce jour. La mise au point faite, l'engouement du public pour l'exposition « Cézanne en Provence » qui ouvre ses portes ce vendredi est encourageant. Car c'est la première fois qu'un événement de cette portée s'installe en province. « L'expo aurait logiquement dû se tenir au Grand Palais, à Paris », précise-t-on fièrement à la mission Cézanne. Mais les Aixois, comme la Réunion des musées nationaux, qui coproduit l'événement, voulaient offrir au peintre, dont on fête le centième anniversaire de la mort, un accueil qu'il n'avait jamais reçu de son vivant dans sa ville natale. Et le pari semble réussi.

Il n'a fallu que quelques heures pour distribuer les 10 000 places pour le concert du philharmonique de Berlin, prévu le 5 juillet au pied de la Sainte-Victoire... Les trois « sites cézanniens » (Jas de Bouffan, l'atelier du peintre et les carrières de Bibémus) ont reçu la visite de plus de 1 500 groupes depuis le mois d'avril. L'événement a aussi attiré de nombreux séminaires d'entreprises prévus pour juin et juillet. Plusieurs hôtels proposent même des forfaits comprenant chambres et billets pour l'expo... S'ajouteront enfin les étudiants passant les concours universitaires et le tourisme habituel. Aix ne devrait donc pas désemplir cet été.

Laurent Berneron

www.cezanne-2006.com

120 oeuvres du maître sont exposées au musée Granet du 9 juin au 17 septembre. 9 millions d'euros. C'est le budget de l'événement. 50 % du budget est financé par la vente des tickets d'entrée et des fonds privés (mécénat, catalogue, soirées privées...). 300 projets pédagogiques dans les écoles ont été « labellisés » Cézanne. 2 à 3 jours. C'est la durée moyenne du séjour d'un touriste à Aix.