Fin de la grèveau foyer de Chutes Lavie

— 

Ils ont finalement obtenu gain de cause. En grève depuis le 27 février, les personnels du foyer de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) des Chutes Lavie ont repris le travail mardi. « L'administration a accepté que les collègues rouvrent le foyer sans les jeunes, qui ne devraient revenir qu'en début de semaine prochaine », indique Isabelle Audureau, secrétaire départementale CGT-PJJ. C'était en effet l'un des motifs de la grève : pouvoir suspendre les prises en charge des jeunes pour effectuer les premiers travaux d'urgence. « Nous avons l'impression de travailler dans un chantier », témoigne, au nom de l'Intersyndicale FSU-CGT, Manuel Da Silva, éducateur. Et de citer en exemple des finitions mal faites ou des locaux mal équipés pour accueillir les jeunes filles — depuis deux ans, le foyer est en effet mixte. Le président du Comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT) a reçu hier les personnels, qui espèrent que celui-ci se réunira bientôt.C . D