Dernière réunion de consultation dans le cadre du plan social

— 

Ce mercredi matin devrait se tenir sur le site de Gémenos la dernière réunion de consultation dans le cadre du troisième plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) du groupe Unilever. Les deux premières moutures ont été cassées en justice. Le groupe Unilever a alors revu son plan.
Après cette réunion, une lettre d'information sur la suite de la procédure devrait être envoyée en fin de semaine aux salariés de l'usine. Mi-mars, des entretiens individuels devraient être organisés. « Nous procéderons ensuite à un reclassement interne, ou pas, selon les désirs des salariés », explique Frédéric Faure, le directeur des ressources d'Unilever France. Les salariés devraient ensuite recevoir leur lettre de licenciement en mai. Quant à l'éventualité d'une nouvelle procédure judiciaire sur ce troisième plan, le DRH « attend sereinement les prochains développements ». « Nous envisageons une attaque en justice de ce plan entaché d'irrégularités », assurent les salariés. Ils ont 15 jours à compter de la clôture de la procédure pour saisir la justice.