Un mois de délai pour la reprise de la CMR

©2006 20 minutes

— 

Le tribunal de commerce a accordé hier un délai d'un mois à la Compagnie Marseille réparation (CMR) pour discuter de son éventuelle reprise. Dernier chantier de réparation navale lourde sur la façade méditerranéenne française, la CMR, en dépôt de bilan depuis fin 2005, intéresse un repreneur espagnol, le groupe Boluda, déjà propriétaire du chantier de réparation navale de Barcelone. Le tribunal a remis au 26 juin sa décision pour permettre aux négociations entre le repreneur, la CMR et le Port autonome d'aboutir. « Trois navires sont en cours de réparation et d'autres sont prévues en juin, note Etienne Didier, directeur de la CMR. La reprise est vraisemblablement bien engagé. »

S. H.

La CMR a déposé le bilan le 28 octobre 2005. La Commission européenne lui demandait le remboursement de 3,5 millions de subventions publiques accordées pour redémarrer l'entreprise en 2002.