Abderrahmane Ghoul: « Nous sommes prêts à commencer les travaux de la grande mosquée »

— 

 Interview d'Abderrahmane Ghoul, président du Conseil régional Paca du culte musulman

Où en est le projet de grande mosquée de Marseille, que vous aviez jugé « prioritaire » pour le CRCM ?


Pour nous le dossier est classé. Nous avons l’architecte, les éléments juridiques, l’association qui va prendre en charge le chantier a été constituée, ses statuts ont été déposés en préfecture. Nous attendons la décision du conseil municipal, qui doit débattre de la grande mosquée lors de sa prochaine séance, en juin [la mairie de Marseille fournit le terrain de la grande mosquée, sur les anciens abattoirs de Saint-Antoine, dans le 15e arrondissement]. Nous sommes prêts à commencer les travaux en septembre.

Comment s’articule le projet ?
Le bâtiment pour le culte sera construit par une association musulmane. Le bâtiment culturel, situé juste à côté, devrait être co-financé en partenariat avec les collectivités locales. Le parking, lui, restera géré par la mairie, avec la possibilité d’y installer un abattoir amovible pour l’Aïd el Kebir.

Comment devrait être financé la construction du bâtiment de culte ?

Nous avons fait appel aux gouvernements du Maroc, de Tunisie et d’Arabie Saoudite pour financer la construction de la grande mosquée. La loi l’autorise et cela nous permet d’avoir une pluralité de financements.

Propos recueillis par Frédéric Legrand