Le « home-jacking » pèse sur l'OM

©2006 20 minutes

— 

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête préliminaire « sur des faits de violence et de vols de voiture » dont auraient été victimes des joueurs de l'OM, a-t-on appris mercredi de sources policière et judiciaire. Cette enquête fait suite à quatre plaintes déposées par des joueurs, dont l'attaquant sénégalais Mamadou Niang. Il s'agirait de cas de « home-jacking », c'est-à-dire de vols commis au domicile même des victimes. Les enquêteurs chercheraient à déterminer si ces vols ont pu servir de moyen de pression contre les joueurs concernés. Parallèlement, ajoute-t-on de même source, des vérifications sont en cours concernant « diverses rumeurs relatives au climat pesant » au sein du club.