Gilardenghi placéen garde à vue

— 

Fin de course pour Charles Gilardenghi. L'ex-président de l'intersyndicale des taxis des Bouches-du-Rhône et de la régie Tupp, qui avait démissionné de son poste le 17 novembre dernier, et Paul Buresi, président du réseau, ont été placés en garde à vue lundi matin à Marseille pour travail dissimulé, faux, usage de faux et escroquerie, révèle France 3 Provence Alpes. La justice soupçonne la régie de taxis Tupp d'avoir détourné des centaines de milliers d'euros en ne réglant pas à ses adhérents les bons émis par les clients. Une manœuvre qui avait provoqué la colère des chauffeurs en novembre dernier : ils avaient ainsi appris que le réseau affichait ainsi un trou de plus d'un million d'euros dans sa comptabilité et les chèques qui leur avaient été remis par la régie avaient été refusés par les banques. La brigade financière de la sûreté départementale, accompagnée par la police judiciaire avait réalisé des perquisitions dans les locaux de Taxi Tupp à la fin de l'année dernière dans le cadre de cette enquête.