Le CIQ veut faire dérailler la ligne de fret

— 

La contestation va bon train. Le CIQ de Consolat-Mirabeau a appelé les habitants du quartier à venir se coucher demain à 10h30 sur les rails de l'ancienne ligne de chemin de fer qui passe au milieu de la cité. Objet de cette manifestation : dénoncer le projet de rétablissement de la ligne de fret qui doit alimenter le terminal à conteneurs de Med Europ. « Si cela aboutit, près de 2 000 trains vont passer chaque année, s'emporte Lidya Frenzel, présidente du CIQ de Consolat. Outre le bruit, la cité va se retrouver coupée en deux. Et quand on demande une passerelle, on nous dit que c'est top cher. » Pour Réseau ferré de France (RFF), chargé de ces travaux qui doivent débuter durant le second semestre 2012 pour une mise en service à la fin 2013, tout est pourtant fait pour limiter l'impact de ce projet. « Nous comptons installer 600 m de murs antibruit et nous avons proposé un passage sous la voie plus approprié aux personnes à mobilité réduite, indique la société. Mais nous sommes prêts à renouer le dialogue. »J. C.