l'estaque accueille des coups de crayon drôles et acerbes

amandine rancoule

— 

Fathy et Djamel, dessinateurs.
Fathy et Djamel, dessinateurs. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Un pari fou. Ce week-end l'Estaque ( 16e) accueille une exposition gratuite de dessins de presse et de caricature. La première du genre à Marseille. « On espère réussir l'événement et pourquoi pas s'intégrer, l'année prochaine, dans la programmation du Marseille 2013 Off par exemple, explique le dessinateur Fathy, organisateur de l'exposition avec son acolyte Alain Julien. On veut surprendre les visiteurs par la qualité du dessin et leur faire découvrir des nouveaux talents ». Au total, 480 œuvres sont affichées, sous verre, en présence des 36 artistes de France, d'Algérie, de Palestine, du Maroc…

« Contre la connerie »
« C'est très bizarre car à Marseille, on ne trouve aucune caricature ou dessin dans la presse non satyrique, estime Alain Julien. Pourtant on est dans une ville méditerranéenne, pagnolesque, où la caricature est vivante. Beaucoup de dessinateurs viennent d'ici mais partent vers le nord », ajoute-t-il. « C'est parce qu'à Marseille, la culture est intéressante seulement si elle est utile, pense Eric Teyssié, caricaturiste. Un artiste doit être utile, et un dessinateur ne l'est apparemment pas ». Mais heureusement, les dessinateurs ont la mine dure et compte tout de même offrir aux Marseillais leur premier festival de dessins satyrique, en juin sur les plages de l'Estaque. Avec en prime, le retour du chien saucisse de Serge Scotto. Parce que, tout de même, « quand les gens lisent nos dessins, c'est la plus grande victoire contre la connerie » humaine.

pratique

L'exposition est proposée à la maison des associations de l'Estaque jusqu'à dimanche. Le vernissage a lieu ce soir à 18 h. Demain, un débat sur la liberté de la presse est aussi organisé à 16 h 30, notamment avec l'équipe du mensuel satyrique « Le Ravi».