une naissance au printemps

amandine rancoule

— 

Le projet de création du parc national des Calanques  a été lancé en novembre 1999.
Le projet de création du parc national des Calanques a été lancé en novembre 1999. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Direction Paris. Le dossier devrait être examiné cette semaine, à titre consultatif, par le Conseil national de la protection de la nature. Le projet du parc des Calanques, premier parc national incluant des zones urbaines, a été adopté vendredi à une large majorité par l'assemblée générale du Groupement d'intérêt public (GIP) des Calanques. Au début du mois prochain, le conseil interministériel des parcs nationaux devrait également se pencher sur le dossier, puis il devrait être instruit par le ministère de l'Ecologie. Il sera ensuite transmis au Conseil d'Etat pour un ultime contrôle avant la promulgation certainement avant l'été.

« Préserver des usages »
Pour cette dernière mouture, un consensus avait été rapidement trouvé, notamment concernant les périmètres. « C'est un espace naturel où les hommes sont présents depuis la nuit des temps », a estimé Guy Tessier, le président du GIP, parlant de parc « de nouvelle génération ». « Dans notre conception du parc, nous souhaitons d'abord préserver des usages qui ont amené les habitants à protéger ces espaces », a expliqué Hugues Parant, le préfet des Bouches-du-Rhône. Cette « idée simple n'a pas toujours été facile à faire comprendre », à Paris, a-t-il ajouté.

forage

Un avis défavorable a été voté par le GIP sur le projet de forage au large des Calanques, « compte tenu des impacts et des risques écologiques ».