Lourd dispositif d'évacuation

amandine rancoule

— 

Hier matin, 148 personnes ont été hébergées à l'espace Bargemon.
Hier matin, 148 personnes ont été hébergées à l'espace Bargemon. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Evacuation de grande ampleur. Pour permettre de neutraliser la bombe américaine de la Seconde Guerre mondiale découverte sur le chantier du MuCem, près de 13 000 personnes ont été évacuées ou confinées hier matin, sur un périmètre de 800 mètres. « Un dispositif de sécurité est déployé sur ce périmètre afin d'assurer la sécurité de biens et des personnes », a indiqué la préfecture. Près de 4 300 personnes ont dû quitter leur domicile, entre 7 h et 9 h, alors que les forces de l'ordre, 330 policiers et gendarmes avec 70 municipaux, bouclaient les quartiers autour du Vieux-Port. Deux espaces d'hébergements ont été dédiés à l'accueil d'environ 200 personnes sur les 4 300 évacuées de leur domicile. Les personnes invalides ou à mobilité réduite ont été hébergées à l'espace Bargemon, avec une centaine d'autres familles.

« Cela reste exceptionnel »
« Les personnes hospitalisées à domicile ont été dirigées vers les hôpitaux, explique le docteur François Topin, le médecin chef des marins pompiers de Marseille. Les vingt autres personnes à mobilité réduite sont accueillies au premier étage où sont disposés des brancards », ajoute-il. Café, thé et fruits ont été distribués. « On est presque mieux qu'à la maison, plaisante Christiane. Ce n'est pas contraignant, tant que cela reste exceptionnel », confie-t-elle. Après le transport de la bombe vers la mer, les habitants évacués ont pu regagner leur domicile grâce à des bus affrétés à cet effet.

opérations

La bombe de 250 kg, dont 126 de charge explosive, a été extraite du sol puis transportée jusqu'au rivage. Elle a été remorquée par les marins pompiers à 30 km au large sous la surveillance d'une vedette de la gendarmerie maritime. Les plongeurs démineurs ont effarouché les poissons avant de détruire la bombe peu avant 16 h.