Les infirmiers libéraux se mobilisent

— 

La tension ne baisse pas chez les infirmiers libéraux. Une soixantaine d'entre eux se sont rendus hier dans les locaux du Conseil départemental de l'ordre des infirmiers (CDOI) à Marseille pour demander à l'institution de prendre position dans le conflit qui les oppose à la CPAM. L'organisme leur demande, dans le cadre de notification d'indus, de restituer des sommes, allant jusqu'à 100 000 €, qu'ils ont perçues pour des actes dispensés depuis deux ans. « Si au départ les membres du CDOI s'étaient montrés plutôt timides, ils reconnaissent aujourd'hui que les méthodes utilisées par la CPAM 13 ne sont pas correctes et qu'elle doit laisser le temps à mes confrères de s'expliquer », détaille Didier Dahan, infirmier libéral. Pour la CPAM, ces sanctions obéissent à une règle qui « permet de garantir aux patients que les soins sont effectués. Il est normal que ceux qui ont abusé soient sanctionnés. » L'organisme précise toutefois ne pas être fermé à des délais ou à un échelonnement des remboursements.J. C.