Guérini est un « socialiste discipliné »

— 

Jusqu'au bout. Jean-Noël Guérini (PS), le président du conseil général, mis en examen depuis septembre, veut rester à son poste « jusqu'en 2014. » « Et certainement au-delà si les électeurs me font confiance », a-t-il ajouté, vendredi, lors de la cérémonie des vœux à la presse. Le président du département, « autodidacte d'origine modeste, élu d'un quartier populaire et corse », « innocent », a annoncé sa mise en retrait lors de la présidentielle. « Parce que je suis mis en examen, je ne me montrerai pas à côté de François Hollande. » Mais « à titre personnel, je vais faire le tour des cantons pour faire voter Hollande », a-t-il ajouté. Concernant les éventuelles candidatures dissidentes aux législatives, il a affirmé qu'il « respecterait les règles de son parti. Je suis un socialiste discipliné ». « Lisette Narducci a autant de mérite que d'autres », a-t-il cependant glissé, évoquant la circonscription où a été investi Patrick Mennucci. La conseillère générale n'exclut pas de se présenter en dissidente.A. R.