La région entre dans le dense

Jérôme Comin

— 

Le CAUE 13 souhaite que les programmes urbains de la région misent plus sur la densité.
Le CAUE 13 souhaite que les programmes urbains de la région misent plus sur la densité. — F.PENNANT / 20 MINUTES

La densité cherche à se faire une place dans le département. Face à un étalement urbain qui préoccupe aujourd'hui 63 % des élus, le Conseil d'architecture d'urbanisme et de l'environnement des Bouches-du-Rhône (CAUE 13) souhaite changer les mentalités et a annoncé hier l'organisation d'un colloque sur la question le 27 janvier.

Travail de pédagogie
« Dans la région, on a très vite étendu les villes horizontalement, explique Frédéric Vigouroux, maire de Miramas et président du CAUE 13. Problème : cela a un coût important pour les maires, qui doivent remplir leur mission de service public (transports, sécurité, voirie) sur de vastes territoires, et pour les habitants face aux prix du foncier qui explosent. » Du coup, le CAUE 13 a mis en place une grande action de sensibilisation sur trois jours, accompagnée de plusieurs outils à destination des élus mais aussi du grand public. Car face à une majorité de Français (près de 75 %) qui rêvent d'une maison individuelle et qui associent densité à barres d'immeubles, « le travail de pédagogie est important », précise Sandrine Dujardin, architecte urbaniste de l'Etat et directrice du CAUE 13. Et pour convaincre les sceptiques, l'institution compte s'appuyer sur certaines initiatives prises en France comme à Blanquefort. Dans cette commune du Médoc, où le foncier se fait de plus en plus rare, 102 logements ont été bâtis entre 2007 et 2011 sur une superficie réduite tout en proposant des jardins pour chaque habitation. « Grâce au programme urbain « La Rivière », on a inventé une maison individuelle dense, se félicite Vincent Feltesse, maire de Blanquefort. Les efforts architecturaux entrepris, qui permettent de faire évoluer l'habitat en surélevant la maison par exemple, ont convaincu les habitants et nous ont aussi permis de faire des logements sociaux. » Sans oublier que limiter l'étalement urbain permet aussi de diminuer l'empreinte carbone d'une commune en réduisant les distances entre le domicile et un lieu de travail souvent situé en centre ville.