un élève blessé au couteau

amandine rancoule

— 

L'établissement de 498 élèves est considéré comme un collège calme.
L'établissement de 498 élèves est considéré comme un collège calme. — F.PENNANT / 20 MINUTES

Devant le collège du Roy d'Espagne (9e), quelques parents d'élèves attendent leurs enfants. Soucieux. Dans la matinée hier, un élève de 14 ans a été blessé dans l'établissement de plusieurs coups de couteau par un autre collégien. L'origine de la bagarre reste inconnue. Evacué à la Timone (10e), la victime est hors de danger. L'agresseur présumé a été interpellé à l'extérieur du collège et placé en garde à vue, selon Jacques Dallest, le procureur de la République.

« Un élève difficile »
Selon Michael, ancien élève de l'établissement et frère d'un collégien, « la directrice a dit que l'agresseur n'était pas dans son état normal, ses copains ne l'ont pas reconnu. Avant il y avait une bonne ambiance, ajoute-t-il. Maintenant, ça part trop vite ». « Je n'ai pas été prévenu par l'établissement, indique, de son côté, un père de famille. Mon fils m'a appelé car il avait peur et il voulait que je vienne le chercher. Mes deux autres enfants ont été scolarisés ici, il n'y a jamais eu ce genre d'incident ». Une cellule d'écoute a été mise en place. Hier après-midi, les professeurs ont exercé leur droit de retrait, avant la reprise des cours prévue ce matin. « L'agresseur est un élève connu pour être difficile, mais il ne faut pas tomber dans la stigmatisation, estime Michèle Garnier, la secrétaire départementale du Snes-FSU. Les établissements scolaires ne sont pas des creusets de violence. Il manque du personnel et les moyens sont insuffisants , mais comme dans tous les établissements scolaires qui ont subi des suppressions de postes. »