Vigilance maintenue chez les étudiants marseillais

©2006 20 minutes

— 

Après la lutte, la lutte continue. Entre 50 et 100 étudiants de la fac Saint-Charles à Marseille (1er), de retour dans les amphis, ont participé à une assemblée générale hier sur le campus, pour discuter des suites à donner au mouvement anti-CPE. « Le but est de pérenniser de façon constante ce mouvement et de l'élargir, d'encourager la réflexion étudiante », explique Florent Bonnefoi, de la coordination étudiante. Des commissions ont été créées afin d'organiser cette réflexion, de la logistique aux futurs sujets de débats. Dès ce matin, la coordination se mobilise pour soutenir une étudiante d'Aix interpellée lors d'une manifestation anti-CPE en mars, et qui comparaît devant le tribunal correctionnel de Marseille. Un autre étudiant a été assigné demain, selon la coordination. Un courrier a été adressé au Premier ministre pour demander l'amnistie des étudiants arrêtés.

S. H.